Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tranche de merlan

Citoyens, si on nous en donnait les moyens

8 Décembre 2015, 17:52pm

Publié par LeMerlanFrit

Les élections ont approché, mais c'est tout juste si on en a parlé les jours qui ont précédé, à part pour montrer les résultats des sondages. Je comprends la retenue nécessaire après les attentats encore tout récents, mais si on décide de ne pas repousser les élections pour ne pas transmettre un message de démocratie mise à mal par le terrorisme, il faut aussi les préparer.

Sauf qu'attentats ou pas, on ne parle guère plus des élections dans notre pays depuis longtemps, à part pour faire des prédictions, et ressasser les mêmes gue-guerres encore et encore.

La belle bande de menteurs tous identiques les uns aux autres ? (efes, Pixabay)

La belle bande de menteurs tous identiques les uns aux autres ? (efes, Pixabay)

Je suis comme tout le monde, désabusée par ces politiciens qui ne font que tirer la couverture à eux, tous autant qu'ils sont. Mais je n'ai jamais été abstensionniste pour autant. Le suffrage universel reste quelque chose de récent, le vote des femmes encore plus ; tout cela est fragile et précieux. Je me souviens encore très bien de nos cours d'éducation civique : les citoyens ont des droits et des devoirs. Le vote est un droit, mais c'est aussi un devoir. Ou alors on ne peut pas ensuite se permettre de critiquer si on n'est pas allé exprimer notre opinion.

Mais le sujet qui m'importe le plus aujourd'hui, c'est de comprendre pourquoi un inscrit sur deux n'a même pas fait le déplacement. Et je pense que les premières améliorations à apporter sont logistiques.

 

Ne vous demandez-vous pas à chaque nouvelle élection si vous savez où se trouve votre carte électorale ? Si vous allez la recevoir à temps ? Si vous êtes bien inscrit ? Si votre procuration a bien été prise en compte ? Concrètement, je pense que tout le système autour du vote est à revoir.

 

Saviez-vous seulement qu'en fait la carte électorale n'est pas obligatoire pour aller voter ? Votre pièce d'identité suffit, pour peu que vous soyez inscrit. Le boulanger du coin ne voulait pas le croire (mordicus en plus), et avait donc conclu qu'il n'irait pas voter puisqu'il ne retrouvait pas sa carte. C'est arrivé à mon conjoint de l'oublier à la maison, on était allés demander au cas où, et effectivement il avait pu voter sans. Mais il n'y a rien à faire, cette idée que la carte est obligatoire pour voter est ancrée, et pousse un paquet de gens à laisser tomber l'affaire. Voici ce que dit le site service-public :

"La carte est présentée au bureau de vote le jour du scrutin. Si elle n'est plus en votre possession, vous pouvez néanmoins voter en présentant uniquement une pièce d'identité."

Dans ce cas, j'ai envie de dire : supprimons la carte électorale. Si elle ne sert qu'à collectionner les tampons pour se souvenir de tous les scrutins où nous avons voté, je ne vois pas l'intérêt. Autant sur son passeport, c'est sympa de collectionner les visas de ses voyages, m'enfin qui va admirer les tampons sur sa carte électorale ? D'autant qu'à chaque fois que j'ai déménagé, j'en ai reçu une nouvelle : autant dire que j'ai en un paquet, chacune avec tout au plus 2 tampons.

(sandrareunion0, Pixabay)

(sandrareunion0, Pixabay)

Reste l'inscription à faire en mairie. Il y a toujours une date butoir, et généralement elle se situe TRES en amont de l'élection suivante : le 31 décembre de l'année qui la précède. Quelqu'un me rappelle quand ont lieu la majorité des déménagements ? En début d'année et surtout l'été. Voilà voilà... Donc si tu as déménagé, après le 31 décembre et que des élections arrivent, tu n'as plus qu'à trouver quelqu'un dans ton ancienne ville à qui donner ta procuration (avec le doute sempiternel de ne pas savoir si ton mandataire va respecter ton souhait). Si tu t'inscris dans ta nouvelle ville, tu vas être radié de l'ancienne et ton inscription ne sera pas valable pour les élections à venir... joli !!

Heureusement pour cette année, un décret a été pris en juillet pour que les inscriptions faites du 1er janvier au 30 septembre permettent d'aller voter aux régionales de décembre. Ça, je viens de le découvrir en faisant mes recherches pour cet article, je n'en avais même pas entendu parler, et j'ai des doutes que cette initiative soit prise à chaque fois.

J'ai déménagé en mai et me suis inscrite dès mon arrivée par automatisme ; si ce décret n'avait pas été pris, je l'aurais eu dans le c** alors que j'ai voulu faire au mieux, c'est normal ? Sur le site mon-service-public qui permet de faire des démarches en ligne, je pouvais effectivement demander le changement d'adresse de ma carte grise, sans rien avoir à envoyer par courrier à la Préfecture ni me rendre sur place ; c'est donc un moyen que je privilégie, d'autant que je sais qu'il marche bien. Le site propose aussi de tenir au courant l'assurance maladie, et un tas d'autres organismes, de notre changement d'adresse. Et là déjà, ça pêche : je le fais à chaque fois, mais j'ai toujours dû doubler d'un courrier car au bout de plusieurs mois le changement n'était pas effectué et mon courrier continuait d'arriver à mon ancienne adresse (sur le site, ma démarche est au statut "en cours" encore aujourd'hui, c'est dire). Dans ces conditions, même si le site propose aussi l'inscription sur les listes électorales sans avoir à se déplacer, je reste méfiante, je sais que ce service ne fonctionne pas pour tout, ce qui le discrédite grandement. Un petit point sur une de mes pièces jointes chiffonnait la mairie qui a effectivement reçu ma requête et j'ai donc été contactée ; au moins, j'ai su que mon inscription était en cours. Autrement le site nous indique juste que notre demande a été transmise au service compétent, ce qui ne garantit pas qu'elle va aboutir, c'est quand même super dommage. Le dernier mail que j'ai reçu de ma nouvelle mairie était "je traite votre demande" : on ne m'a jamais confirmé mon inscription. Quand mon ancienne mairie m'a écrit pour me dire qu'elle me radiait, je me suis doutée que j'étais bien inscrite dans ma nouvelle ville, mais ce n'était quand même pas clair. Et comme d'habitude, j'ai eu le stress jusqu'à quelques jours avant les élections, quand j'ai reçu la carte, le fameux sésame qui n'en est pas un. Clairement, peut mieux faire !

Et quid des gens qui déménagent souvent ? Pas plus tard qu'hier midi, une collègue a avoué ne plus voter depuis des années, parce qu'elle change de ville très souvent. Quand on sait qu'il faut être inscrit l'année d'avant, je la comprends, ce n'est vraiment pas adapté. Ne pourrait-on pas simplifier l'inscription ? Avoir un fichier national qui permet tout de suite de radier une personne d'une commune dès qu'on l'inscrit dans la nouvelle en quelques clics ?

Enfin, pour avoir essayé la procuration une fois, je dois dire que le problème est le même. J'avais demandé à ma collègue de bureau si elle pouvait voter pour moi, habitant dans la même ville, ça ne posait pas de problème. Je suis allée à la gendarmerie remplir le document, et comme d'habitude on ne reçoit aucune confirmation. Le jour J, ma collègue est venue à mon bureau de vote et s'est vue annoncer que ma procuration n'était pas valable. Je n'en avais pas été avertie : la gendarmerie n'a pas cru bon de regarder le document avant que je parte ou de me contacter avant les élections pour me dire qu'il y avait un souci. Et le problème en question ? Ma collègue votait certes dans la même ville que moi, mais pas le même bureau de vote (c'était une grande ville). Or je n'avais lu NUL PART que le bureau de vote devait être le même. J'ai fait déplacer ma collègue, qui plus est handicapée, pour rien ; et je n'ai pas pu voter. Chapeau bas. Je cite au passage le site service-public :

"Le mandataire doit être inscrit sur les listes électorales de la même commune que le mandant, mais pas forcément être électeur du même bureau de vote, ni du même arrondissement."

Apparemment cette règle n'est pas toujours respectée par les services, et dans tous les cas j'aurais aimé être avertie en cas de souci, plutôt que d'être mise devant le fait accompli. Ce n'est quand même pas rien.

(cocoparisienne, Pixabay)

(cocoparisienne, Pixabay)

Enfin parlons de ce qui peut logiquement influencer notre vote : la campagne et l'information.

Pour être honnête, ce n'est que grâce à mon travail que je savais depuis plus d'un an qu'il y avait les élections régionales en fin d'année : le Conseil Régional est un de mes partenaires de travail, donc quand les élus changent, la politique mise en place par leurs services change, et ça nous posait de nombreuses questions sur une grosse thématique. Mais vous, vous avez compris quand qu'il allait y avoir des élections prochainement ? Il y a assez peu de temps finalement je pense, et j'irais même jusqu'à croire que pour un certain nombre de français, l'info est tombée au lendemain des attentats, quand il a été annoncé qu'elles étaient maintenues.

De l'aveu même de certains candidats, les électeurs ne s'intéressent aux campagnes autres que présidentielles qu'au dernier moment. Mais la faute à qui ? Si le sujet était abordé régulièrement dans les médias, si on essayait un tant soit peu de nous y intéresser, bien sûr qu'on s'y intéresserait.

Les gens connaissent-ils seulement les prérogatives des Conseils Régionaux (CR) ? Une élection n'est-elle pas l'occasion de bien l'expliquer ? Les gens débarquent tellement, que quand on leur dit que les lycées sont de la compétence des CR, ils pensent que le programme d'histoire-géo est en danger si les négationnistes du Front National se mettent à présider le CR. Comment dire... Je croyais qu'on tapait suffisamment sur la tronche du ministère de l'éducation pour savoir que les programmes, c'est sa compétence. Ce message-là, je l'ai vu circuler sur FB parmi des gens pourtant intelligents, et partager des milliers de fois. Il fait quoi alors le CR dans les lycées concrètement ? C'est un exemple symptomatique parmi tant d'autres : on ne sait même pas pour quoi on vote. C'est un peu grave quand même, non ?

Alors pour rappel, voici les compétences d'une Région :

Pendant 6 ans, nos nouveaux élus régionaux vont pouvoir agir dans les domaines suivants : développement économique, gestion des fonds européens (pour la cohésion économique et sociale, l'agriculture et la ruralité, et l'emploi), l'organisation des transports (public, interurbain, scolaire, ferroviaire), la formation professionnelle/apprentissage/orientation, les lycées, l'environnement et la transition énergétique, les équipements structurants (aéroports, voies navigables), l'aménagement du territoire, la culture, le sport, le logement et la politique des villes.

Si vous voulez en savoir plus sur leur rôle concret sur telle et telle thématique, pas de secret, il va falloir fouiller. Parce qu'on ne nous informe pas du tout là-dessus. Et pourtant, y'a qu'à voir cette liste, notre vie quotidienne est très lourdement impactée par les décisions des Conseil Régionaux, et ils brassent quand même un fric fou, d'autant qu'ils gèrent, depuis cette année seulement, des millions d'euros de fonds européens qu'ils vont choisir d'orienter en fonction de leur politique. Si on savait seulement pour quoi on vote, l'absentionnisme diminuerait, et les votes contestataires aussi. Voter pour l'extrême droite parce que leur discours de sécurité rassure à l'heure actuelle ? En voilà une idée, sachant que la sécurité est un domaine de compétence de l'Etat, pas des CR ; et si on réalise que le parti dont l'idée principale est de sortir de l'Union Européenne (encore une fois ça ne se décide pas en région) se retrouverait à gérer des fonds européens pendant 6 ans, on rigole plus que jaune...

Je parle de "campagne", il n'y a pas de message subliminal voyons... (PublicDomainPictures, Pixabay)

Je parle de "campagne", il n'y a pas de message subliminal voyons... (PublicDomainPictures, Pixabay)

Pour ce qui est de la campagne, aux élections européennes de l'an passé, je m'étais déjà agacée. Je vivais dans un petit village, et sur les panneaux d'affichage destinés aux élections, certains partis manquaient à l'appel, je n'avais pas non plus reçu leurs tracts. Il faut dire que tout ceci est à leur charge. On s'étonne ensuite que seuls les gros partis émergent lors des élections, mais forcément si les petits n'ont pas eu les moyens de faire connaître leurs propositions que voulez-vous... Il en va de même dans les médias, on ne parle jamais des candidats hors des partis principaux. Après on s'étonne que les gens, d'un côté se plaignent des candidats principaux, et d'un autre votent quand même pour eux. Pour moi, il devrait pouvoir y avoir dans chaque ville de France les affiches de tous les candidats disponibles, et nous devrions tous recevoir les professions de foi de tous les candidats.

Ensuite, au niveau des idées et des programmes de chacun, il va falloir qu'on m'explique certaines choses. Comment se fait-il que dans les tracts de certains candidats, il n'était fait mention d'aucun projet ? J'en ai compté plusieurs qui ne faisaient que cracher sur l'équipe régionale actuelle, voire sur le gouvernement... ok mais si tu es élu, tu fais quoi garçon ? On ne veut pas que les gens votent "contre", mais on les pousse à le faire. Pourquoi certains tracts étaient construits sur la SEULE proposition de sortir de l'UE ? Tu ne pourras rien y faire en étant à la Région garçon, pourquoi je t'y enverrais ? Je vais paraître un peu extrême, mais j'en viens à me dire qu'il faudrait forcer les candidats à faire des propositions en lien avec le mandat pour lequel ils se présentent pour les autoriser à se présenter, histoire que ce soit constructif quoi.

(jackmac34, Pixabay)

(jackmac34, Pixabay)

J'aimerais aussi pouvoir comparer les idées et les avis de chaque candidat sur toutes les thématiques en lien avec ce mandat. C'est un peu ce qui se fait dans les débats, mais vous aurez remarqué que ça finit toujours par ressembler simplement à une bonne occasion de se taper dessus les uns les autres, de se tacler, d'être celui qui pisse le plus loin.... et généralement de ne pas vraiment répondre aux questions. Content, le téléspectateur-électeur. En fait, je rêve d'un outil qui nous permette, par thématique, de connaître les actions proposées par chacun et les idées qu'il porte. Un outil qui nous permette de comparer simplement. Si ça pouvait être obligatoire, toucher à toutes les bonnes questions qui se posent, avouez que ce serait génial.

LeMonde avait créé en 2012 un comparateur de programmes pour les présidentielles, c'était pas mal. Mais ce sont des journalistes qui s'étaient tapé le travail à partir des programmes, et du coup c'était incomplet. Certains candidats, on le sait bien, proposent des choses irréalisables : que ce soit un budget qui ne tient pas du tout debout, des idées qui ne seraient pas légales, pas de la compétence de l'organe qu'ils espèrent gouverner... ça n'a pas sa place dans un programme. Sans compter que c'est dangereux pour la bonne compréhension des gens. Dans un tract que j'ai reçu, pour illustrer son rejet du nouveau découpage des régions, un candidat avait mis une carte avec les euro-régions : la pays basque français et espagnol étaient unifiés, ça faisait ça un peu partout sur toutes les frontières et on ne retrouvait pas le découpage des nouvelles régions... Dis-donc toi, ton but ce serait pas de semer encore plus le trouble ? Ça ne devrait même pas être légal d'écrire de telles bêtises ! (pour info les eurorégions ne sont que des associations promouvant des accords transfrontaliers, on ne va pas se plaindre de tenter d'effacer au moins localement les distorsions de concurrence et créer des partenariats avec nos voisins, si ?!)

Ce qui nous faudrait, c'est un outil qui référence les thématiques de la compétence du mandat, pose les questions qui peuvent se poser, et que les candidats y répondent. Les réponses seraient accessibles à tous, comparables facilement grâce à une forme bien pensée. Et la voilà ta campagne. Pas besoin de financements, tous sur un pied d'égalité avec la même représentativité. Laisser les gens décider quel candidat porte un projet qui leur correspond.

 

Et ce jour-là, je crois qu'on fera grandement diminuer l'abstention, et que les gens voteront comme ils aimeraient voter. Ça serait beau... j'aime bien rêver.

 

Vous refaites le monde avec moi ? Vous avez connu des déboires avec le vote vous aussi ? Allez-y, faites tourner vos idées de ouf pour moderniser la chose et la rendre enfin intéressante !

Commenter cet article