Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tranche de merlan

Agir.

17 Novembre 2015, 16:02pm

Publié par LeMerlanFrit

Passé le choc, la tristesse et le dégoût, qui restent malgré tout présents en toile de fond, j'ai ressenti suite aux attentas de vendredi une impérieuse envie d'agir.

 

Il y a 2-3 semaines, j'ai déjà donné mon sang. Je ne peux donc pas y retourner avant un mois et demi. Je crois que même quand on a peur des piqûres (sans parler de grosse phobie), il faut se pousser à y aller. Les équipes sont en général très sympas, vous serez écouté, et on vous donnera de quoi vous requinquer.

Je ne considère pas que j'ai peur des piqûres : je n'aime pas trop ça mais je m'en fiche un peu, et je ne regarde pas. Cependant, mon corps, lui, n'aime pas vraiment ça ! Pour de banales prises de sang, je suis souvent tombée dans les pommes. Pendant mes études j'ai quand même voulu faire le don du sang, j'y suis allée la première fois avec trois potes. Au bout de quelques minutes, ils ont hurlé aux infirmières de m'attraper : j'étais raide comme une planche, en train de m'éjecter du lit. Il paraît que c'était impressionnant... je n'en ai aucun souvenir ! Il s'agirait de spasmes combinés à un malaise vagal, ça arrive...  hm. Il était 10h du matin, je n'ai pas pu retourner en cours de la journée, j'étais nauséeuse, et cette sensation n'est passée que sur les coups de 19h. On dit merci au pote qui zyeutait son rétro toutes les deux secondes quand on est rentrés chacun avec sa voiture chez nos parents pour le week-end avec 30 minutes d'autoroute à faire dans un état pas terrible (c'était d'ailleurs pas très prudent cette histoire).

Ca ne rassure pas ceux qui ont peur des piqûres ou savent qu'ils font facilement des malaises, ok. Pourtant, j'y suis retournée plusieurs fois depuis, et tout s'est très bien passé. Il m'a suffit de raconter vite fait au médecin mes mésaventures, et à chaque fois l'infirmière est tenue de me surélever les pieds pendant le don, voire de ne me faire remplir que la mini-poche (c'est assez récent, on peut se faire prélever moins que la quantité habituelle). Bref, le don du sang, je l'ai déjà fait 4 fois en 10 ans, mais je suis désormais décidée à le faire aussi régulièrement que je le peux (3 fois par an c'est pas la mort non plus). L'Etablissement Français du Sang indique qu'il y a généralement assez de donneurs, mais qu'il arrive qu'il y ait des périodes tendues. Les besoins en sang augmentent de 3 à 5 % chaque année depuis plusieurs années : avec l'espérance de vie qui augmente, on soigne désroamsi des patients de 75-80 ans pour des pathologies qu'on ne traitait pas avant ; et ce sont les plus de 65 ans qui ont les plus grands besoins de transfusion.

 

Dans le cas de Paris, il faut attendre encore quelques jours pour se présenter car il y a eu un afflux de donneurs largement suffisant samedi. Mais les plaquettes ne se conservant que jusqu'à 5 jours, il va sûrement de nouveau y avoir des besoins très vite. Même en province, on peut aller donner, l'EFS en a fait venir des poches dès samedi en prévision.

Pour rappel, voici les critères pour pouvoir donner son sang :

- 18 à 70 ans,
- minimum 50 kg,
- ne pas prendre de médicaments (antibiotiques...),
- ne pas avoir une infection ou une fièvre de plus de 38 °C datant de moins de deux semaines,
- ne pas avoir eu de contact récent avec une personne atteinte de maladie contagieuse (le délai varie alors selon la période d'incubation),
- ne pas avoir un antécédent de paludisme (jusqu'à trois ans après la dernière crise),
- ne pas consommer de drogues notamment par injection,
- sous conditions pour les homosexuels très bientôt,
- attendre de 7 jours à 4 mois après une opération chirurgicale,
- attendre 4 mois après un rapport sexuel non protégé avec un nouveau partenaire,

- attendre 4 mois après un voyage dans un pays tropical ou pays avec des risques de paludisme (entre-temps, le don de plasma est cependant possible),
- attendre 4 semaines après un vaccin (BCG, fièvre jaune, rougeole, rubéole, oreillons),
- attendre 1 jour après s'être fait soigner une carie (en raison d'un risque de passage de bactéries dans le sang),
- attendre 7 jours après un détartrage,
- attendre 4 mois après un piercing, un tatouage ou des boucles d'oreilles,
- attendre 4 mois après une séance d'acupuncture ou de mésothérapie lorsqu'elles ne sont pas réalisées avec des aiguilles personnelles ou à usage unique.

Une femme peut donner son sang maximum 3 fois par an ; un homme, 5 fois par an.

Je suis fonctionnaire, même pas peur de la paperasse ! (crédit : LeMerlanFrit)

Je suis fonctionnaire, même pas peur de la paperasse ! (crédit : LeMerlanFrit)

Bon là je réalise que je me retrouve avec un pavé sur le don du sang, alors que ce n'était pas le sujet principal que je voulais aborder. L'électrochoc qui s'est produit ces derniers jours a surtout eu pour conséquence de relancer mon envie de faire des dons à des associations. Cela fait plusieurs années que j'ai un boulot stable, une paye suffisante pour bien vivre et me faire plaisir, et je m'étais toujours dit que je ferais des dons. Pourtant, je n'étais jamais passée à l'action. Parmi ma famille et mes amis, je ne crois pas que cela soit courant, en tout cas on en parle jamais. Je crois juste que mes parents donnaient une part de leurs tickets resto aux Restos du coeur quand il en avaient.

J'ai repensé à ma vision des choses pendant les études, tant que je n'étais pas indépendante financièrement, et j'ai réalisé que cela fait 4 ans que je suis en mesure de faire des dons sans réellement me priver. Passée la première année de salaires pour se faire plaisir et profiter, je crois qu'on peut très vite tous donner, chacun à son échelle.

Il n'y a pas de montant minimum pour faire un don, et il y a des associations dans un tas de domaines. D'ailleurs il y a même plusieurs associations pour le même domaine, on s'y perdrait presque un peu.

Voulant être sûre de balayer les domaines pour lesquels je voulais donner, et donner à des associations qui ne font pas dans l'escroquerie mais utilisent les dons à bon escient, j'ai trouvé cet article de Capital (il manque juste la description de l'action de certaines assos qu'on ne connaît pas et dont le nom n'est pas explicite). On y apprend par exemple qu'une association dont le nom comprend "Mère Thérésa" n'a rien à voir avec elle, ne publie pas ses comptes alors que c'est obligatoire et envoie plusieurs centaines de milliers d'euros à son fondateur chaque année, comme ça, vas-y, sers-toi... Il convient donc d'être vigilant.

Ce que j'ai aimé dans cet article c'est voir quel pourcentage des recettes était réellement reversé aux actions menées par l'association : s'il y a toujours des frais de fonctionnement, certaines associations ont une organisation hors pair qui leur permet de diriger jusqu'à 99% des recettes dans les actions (chapeau quand même), le plus mauvais élève n'y injecte que 37%, bonjour l'arnaque.

 

J'ai ainsi pour ma part choisi de brosser large en aidant :

- une asso spécialisée dans la défense de l'environnement (biodiversité, changement climatique, développement durable, espèces protégées...),

- une asso agissant dans le domaine du secourisme et de l'humanitaire en France et à l'internationale (accès à l'eau potable...),

- une asso de protection des animaux domestiques et NAC,

- une asso spécialisée dans l'humanitaire et notamment l'éducation, et qui au lieu de créer simplement un puits va apprendre aux locaux à l'entretenir (et ainsi de suite pour l'agriculture, les activités commerciales, l'eau, l'environnement, la santé) : 90% des employés de l'association sont des locaux. De plus, j'ai appris qu'elle a été créée au lendemain de la seconde guerre mondiale pour que les américains nous envoient par colis des denrées, avant même la mise en place du plan Marshall.

A toutes ces associations, j'ai signé pour 10€ de don chacune par mois. C'est peu de chose, mais donner chaque mois un peu me semble plus efficace qu'une somme moyenne une fois.

 

Enfin, je me suis également lancée dans le parrainage d'un enfant en Afrique. Là, il faut donner 25€ par mois avec l'association par laquelle je suis passée (toujours en suivant l'article de Capital). C'est une toute autre aventure et j'ai hâte d'en savoir plus, je reviendrai très certainement vous en parler !

Sachez d'ailleurs que j'ai donc signé pour 65€ par mois de dons, mais que 66% seront déduits de mes impôts : en réalité toutes ces aides ne vont même pas me coûter 30€ par mois... c'est génial ! Je verrai l'année prochaine à éventuellement augmenter les dons, changer d'association, on est libre de faire comme on le souhaite ! (bon pour le parrainage d'un enfant c'est quand même mieux d'essayer de maintenir l'aventure, mais on a aucune obligation) En revanche si vous ne payez pas d'impôts, vous ne recevrez pas de crédit d'impôts non plus, faut pas déconner.

Si vous avez d'autres questions par rapport aux dons, je vous renvoie vers cette FAQ très complète.

Agir.

Sincèrement, je me suis sentie tellement bien quand j'ai eu fini de signer mes autorisations de prélèvement... Je n'ai plus eu qu'à joindre un RIB, et dépenser une enveloppe et un timbre (même pas de timbre pour la Croix Rouge Française d'ailleurs...).

Devant ces événements dramatiques, la montée des extrémismes dans certains endroits (pas forcément si lointains d'ailleurs.. hm), je me suis beaucoup répétée que la solution se trouve dans l'éducation de la population. Et pour cela j'avais au fond de moi envie d'apporter ma participation ; ce doit être pour ça que je me sens si bien aujourd'hui :)

Si chacun peut donner régulièrement un petit quelque chose aux causes qui comptent pour lui, je crois qu'on peut vraiment faire beaucoup de bien à notre planète et ses habitants, et réduire les chances de se demander tristement dans quel monde grandiront nos enfants et petits-enfants... Je file, je vais poster mes courriers en mode "sois les changements que tu veux voir dans le monde" !!

Avez-vous déjà fait des dons à des associations ? Parrainé un enfant ? Etes-vous comme moi à y penser de loin sans jamais s'être lancé(e) ? Avez-vous envie de vous lancer ?

Commenter cet article

LeMerlanFrit 18/11/2015 13:42

Oui tout à fait Serena, il y a une infinité de possibilités d'aider, chacun à son échelle !

Et d'ailleurs ça me fait penser que dans le cas des collectes de vêtements, il y a aussi des arnaques. J'avais reçu un flyer un jour dans ma boîte aux lettres m'invitant à déposer mes vêtements à donner dans un sac tel jour devant ma porte. J'ai fait une petite recherche sur Internet et ai découvert qu'il s'agissait d'une entreprise qui triait pour revendre les vêtements, alors qu'elle prétextait la charité vers les pays du tiers monde !! Il faut toujours déposer dans les bennes prévues à cet effet, et être vigilant pour tout malheureusement. Les arnaqueurs courent les rues !

Bisous :)

Serena 18/11/2015 13:05

Hello, je trouve ton article très touchant et je suis d'accord avec toi. J'ai fait un tri gros tri de mes vêtements cet été et je fais des tris régulièrement. Je n'aide pas forcément avec de l'argent mais j'aide comme je peux, je trouve ça important et encore plus dans ces moments difficiles. Bisous à toi <3